MISSIONS DU 2 ET 3 MAI DITES MISSIONS IMPOSSIBLES DE REPRISE DU TRAVAIL REPOUSSÉE AU 11 MAI

MES CHERS TOUS, TOUTES, TOUTOUS, TOUTOUTTES, RAOULT, RAOÛT, PROUPROUT, CADOR

En ce 1° Mai , fête du travail, de la souffrance, de l'injustice la plus profonde pour les aficionados de la paresse dont je suis, et de la joie et l'ivresse pour Roux de Bézieux qui ne l'a plus connu (LE TRAVAIL) qu'en dehors de ce qu'il vole et détourne au nom des activités (DE TRAVAIL) libératrices, humanistes, mais néanmoins créatrices d'engelures, de crampes, d'ampoules aux mains, de courbatures, de myopies et autres douleurs physicopsycho délétères, qui nous empêchent d'avoir une vie de jouissance totale et ininterrompue, comme toute la ploutocratie du monde se réjouit d'avoir à s'en réjouir!!! Car c'est bien connu,  le prince et le milliardaire, le patron du CAC 40, le préfet  ou  le directeur de prison ou d'Auchan, qui son autant garde-chiourme les uns que les autres,   sont doués d'une physiologie propre à l'orgasme ininterrompu, car s'ils n'étaient pas doués de cette faculté, on pourrait se poser la question: pourquoi tant d'avidité à vouloir tout posséder et régenter?  A moins que nous ne fassions fausse route. Qu'ils ne prennent plaisir à jouir que du spectacle  de l'humiliation de ceux et celles qui se livrent corps et âme à leurs désirs de mouvements de marionnettes désarticulées,  sans autres attraits que ceux d'avoir les traits grossiers de l'effort vain et une capacité à se soumettre sans limites à leur caprices, pour faire face soit à leurs créanciers soit aux chausses trappes tendues par les  marchands du temple et pas d'Ankor.  

Et comme le disait Tarantino:  Viva le Lumpenproletariat : « prolétariat en haillons » mais pas encore masqué qui assure le ramassage de nos ordures, les soins aux toussotants dus au virus, la couture des masques (70 / H/ Pers) non rémunérés, les manutentions et autres mises en rayon, les encaissements, les infirmières, les cantinières, les transports de fonds, de marchandises et pour certains qui assurent les élans tarifés mais rackettés, etc.

 Sur ce, on aura beau dire, le monde de demain, si il loupe la chance historique de se détacher du consumérisme mortifère et de Roux de Bézieux, Pénicaud, sa Marie Madeleine, et tous les autres pseudo compétents aux ridicules prétentions de rationalités décomplexées, sera quand même lamentablement responsable de sa lobotomisation et de son aliénation aux grands distributeurs alias, toujours les mêmes marchands qui s'organisent en franchisés de l'exploitation, non me dit on à l'oreille, de la distribution, l'exploitation, c'est pour les couturières, le bénévoles, et autres vigiles tout de noir vêtus. 

 

sur ce rdv le 2 et 3 mai, propre sur elle Nord, dans vos rrrrêêêêêvvvvveeeeesss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.