BALADES DU 12 et 13 OCTOBRE dites balades des …..paresseux et autres fruits secs et coucous

Mes chers tous, toutes, toutous, toutoutes, prous, prouttes, cous, couettes et autres loulous

 

Viens mon chou, mon bijou, mon joujou, sur mes genoux, et jette des cailloux à ce hibou plein de poux afin qu'on lui tire son cou.

OU alors en sacristain.

Viens mon chou, mon bijou, mon joujou sur mes rotules que je t'en......roule et jette des cailloux à cette vieille chouette  pleine de poux afin qu'on lui tire le col de cygne et qu'on lui mette le feu à la lampe à huile 

OU plus classique

Mon Dieu! s'écria la blonde sèche, en redressant son cou de cygne avec un sourire amène (V Hugo).

Viens te pendre à son col de taurelle, alors visage sans nuances, comme taillé au couteau; cou de taureau continué tout droit par la tête et les cornes, où l'on sent que la passion monte congestionner aussitôt la  cervelle (A Gide

 
Il se leva brusquement, le cou serré. Seules des larmes glissaient sur son visage (Barrès).
 
Ils voulait que les femmes lui sautassassent au cou, lui filstassent des avances (Renan).
 
Mais que nenni, le lendemain ce n'était plus pareil et il prit mes jambes à son cou. (L. de Vilmorin
 
Alors j'ai tordu le cou à la muse pour n'en garder que la partie domestique, ménagère et massagère  pour ne jamais l'entendre crier, geindre et bonimenter (Cendrars) et non au col de cygne de la bouteille pour m'entendre geindre, crier, bonimenter et de plus en plus souvent en avoir la nausée. 
 
Me jetant sur un Brillat-Savarin,  Les filles faillirent se rompre le cou en descendant l'escalier (Brillat-Savarin), j'en fus saisi par la peau du cou (Gide) pour réussir à le tirer.
 
Il n'aimait ni les discussions, ni les soucis et laissait à ses enfants la bride sur le cou (Beauvoir) et pas que.
 
Et comme Dominique, tout pâle, ne pouvait que répéter : « Ça, ce serait chic... » Jean-Louis Debré le supplia encore de ne pas se monter le cou (Mauriac).
 
 

Et enfin collapsologiste.

Faute de grive, de merle et d'alouette, faute d'un monde doux et tendre fait de jeunes filles aimantes et de garçons partageurs ou tout du moins naïfs (ça marche aussi), je déclare moi PANSEXUEL comme Miley Sirus, Madona, Christine etc , je déclare donc ouverte la saison de tirage de cou et de grattage de colle. 

Amenez vos gants et vos sacs poubelles. MA PETITE REINE DU NETTOYAGE DES PLAGES vous coachera pour que vous puissiez non seulement faire oeuvre utile tout en foulant le permafrost mais aussi faire oeuvre civilisationnelle en amenant vos toutous au nirvana de la sagesse et de la bonne tenue car c'est par la culture et l'éducation que l'on sauvera le monde et ma pote monnaie. 

Macron a encore fait des conneries, la chasse est ouverte mais pas qu'aux cous de canard. Giscard
 
Trump nous amène tranquillement vers le drame, pour se casser le cou, (Saint Simon ) le ministère de l'intérieur n'est pas encore tombé (...) nous sommes dans le pétrin jusqu'au cou (Maupassant) et Septembre est plus chaud d'un demi degrés. Par contre la croissance est molle et les nuages de fumée respirables, les réacteurs de Flamanville soudables, Amazon, Leclerc et Auchan encore et toujours là .......et les caissières à valeur ajoutée avant d'être remplacées. 
 

SAMEDI MATIN ET DIMANCHE MATIN 9 H 45 SALIE NORD

SAMEDI APRES MIDI 14h30 PILAT SUR MER, AVENUE JEAN MERMOZ.

BALADES DU 5 et 6 Octobre rouge, dites balade des tactilographes mais non des touches à tout

Mes chers tous, toutes, toutous, toutoutes, masseuses, tripoteurs, tactilographes et autres sténodactylos.

 

Grande nouvelle, vous allez découvrir un nouveau mot.

Tactilographe!

D'abord un peu d'histoire et de longues phrases sans fin qui  rassasiera votre soif d'élévation au niveau des alouettes et des sternes caugeck dans le tableau des animaux à plume et à cerf volant. 

En plein échange intellectuel avec un fruit sec mais néanmoins gourmand, j'en étais à me demander comment aborder certains sujets que mon célibat mythologisé si ce n'est mythomanisé comme me dit ma femme qui a tout de l'épouse acariâtre, rabat joie,  lucide, patiente sacerdotale dans son rôle d'épouse, une sainte mâtinée de lap-danseuse ambidextre, mère de deux beaux enfants qui parait-il sont les miens quoique par moment le doute m'habite alors que n'ayant jamais eu le choix dans la date j'aurai préféré qu'ils naissent lors du solstice d'hiver ou le 29 Février afin de faire des économies de chauffage et de couches.

Les rois mages n'ayant pas dénié m'amener les cadeaux que ma condition de père "éternel" devant l'argent de poche et la constitution du trousseau qui, faute de réussir leurs études supérieures, constituera le capital qui rendra ma descendance chérie, aimable et convoitée par des personnes elles même riches en euros sonnants et trébuchants et à la beauté inversement proportionnée à leur tirelire, les rois mages donc par une opération du saint esprit ne furent même pas alerter par cette divine surprise que fut ma paternité.  

Ce capital, constitué à la force du poignet, de la pince, aboutissement d'une vie de sacrifice et de thésaurisation de culture, d'humour, de bon goût, de délicatesse et de sensibilité à fleur de pleine peau et de sel gemme, d'exemplarité tiré de spiderman et des aventures de Cocco si frais dit de grande taille pour ma part et de linges propres, de principes moraux, d'études, d'éthique, de labeur, de magnanimité, d'intelligence et de courage pour celle qui faute de partager ma vie avec personne d'autre, égoïste et mesquine qu'elle est, je parle de ma douce moitié d'orange amère,  ce capital, alors que personnellement je me sens l'âme d'un distributeur de hot dog, la saucisse pas très fraîche c'est sûr mais au goût et à la sapidité affirmée, pléonasme de goût de revenez y pour les aficianados du sot l'y laisse et autres croupions de poulet et de la côte de boeuf maturée si ce n'est faisandée de 100 jours,  ce capital dis je, constitutif et fruit de mon talent, que je leur donne en toute simplicité est cette virtuosité enviée  qui fait de moi un Tactilographe!

 

Tactil'eau: machine composée de dix doigts qui servent de touches pour la composition de poèmes aquatiques.

Tactilographe: écrivain dont la particularité est d'écrire sur toute surface faite d'eau.

Si tous les mots étaient aussi tangibles que tactiles, on pourrait les toucher du doigt. Imaginez que vous puissiez accéder à la consistance de chaque mot! Ressentir le velouté de velouté entre le pouce et l'index. Le crémeux de crémeux. L'aérien de aérien. Imaginez volume et passez les mains autour pour en sentir les contours. Prenez le mot papillon, fermez les yeux et laissez le frisson de ses syllabes envahir votre peau, slalomer entre les poils de votre duvet et vous comprendrez de l'intérieur le sens caché du mot tactile.

Mohamed Fellag, Algérie

Vous l'avez senti le capital que même Piketti il en revient pas tellement j'enfonce tous les nantis et les népoteurs à la petite semaine, mes fils seront les rois du mondeeeeee.

Samedi matin 9 h 45 Salie nord traversée du dessert

Samedi après le midi à 14h30 PILAT SUR MER RUE JEAN MERMOZ 

Dimanche matin 9 h 45 Salie nord traversée du dessert bis 

BALADES DU 28 et 29 Septembre dîtes balades des « amoureux »

Mes chers tous, toutes, toutous, toutoutes et autres froux, froufroutes
En pleine réflexion sur le rapport d'attachement et des conséquences que cela peut avoir dans l'établissement de nos relations,  je nourris cet article à partir du dictionnaire paradoxal de la philosophie et des définitions du cntrl. (Dulau, Morano, Stephens, édit:Lessius) 
Paradoxe: Affirmation surprenante en son fond et/ou en sa forme, qui contredit les idées reçues, l'opinion courante, les préjugés.
. Proposition qui, contradictoirement, mettant la lumière sur un point de vue pré-logique ou irrationnel, prend le contre-pied des certitudes logiques, de la vraisemblance. CNTRL
1° Réflexion: le paradoxe affronte de front nos "certitudes" logiques, raisonnées, celles sur lesquelles on étaye nos "jugements", nos décisions et nos principes de justice. 2° Réflexion: le paradoxe alimente tout concept. Tout concept est de façon immanente travaillé par une contradiction interne, des déterminations antagonistes.  Les identifier, les élucider est le fondement de la pensée spéculative. Penser est surmonter les contradictions. Celles-ci sont les déterminations opposées qui nourrissent et sont le "noyau problématique" de toute notion, leur dualité, leur tension propre.  C'est le début et que le début.

L'amour et son paradoxe.

 L'amour est à la fois:  1/ Attachement affectif qui incline à la possession de l'être aimé,

puis par ouverture, prise en compte, désir du bonheur de l'autre

2/ Jouissance de la "bonté de son existence", d'avoir le plaisir de le voir, de le savoir heureux, en dehors de tout rapport de possession. L'amour est donc la crainte de perdre l'objet aimé et son libre dessaisissement. Il est à la fois espérance de posséder l'objet aimé et plaisir pris non de la jouissance ou de la consommation de cet objet mais de sa seule existence, en dehors de toute possession. Leibnitz: trouver sa jouissance dans la félicité d'autrui ou être content pour l'autre.  L'amour est alors un cycle historique, un passage. Celui du passage du plaisir inquiet de posséder l'être aimé à la joie (douloureuse) de le laisser être pour lui même. La construction de l'autonomie de l'autre est alors le chemin ambiguë du plaisir et de la souffrance. Plaisir de permettre à l'être,( l'individus, le chien, l'enfant, le mari, la femme) de se construire à travers le rapport réciproque de jouissance de proximité (je suis avec, on vit ensemble, on partage le même environnement) et du spectacle de le voir "devenir" autonome, en pleine possession de son "devenir" détaché, émancipé de sa dépendance. La dérive de l'amour est la captivité. Elle est le produit de la part possessive de l'amour (éros) alors que la part oblative (l'agapé) ouvre la cage, libère les liens au risque de voir s'échapper l'autre.  Oblatif: qui donne aux autres avant de penser à soi même. La dialectique de la possession et de la dépossession a pour écrin le territoire.  C'est son imagerie crue que nous offre les balades. Ce sont les tensions, les contradictions, les paradoxes qu'elle nous impose  que nous avons, entre autres choses, à résoudre.  Ils se traduiront par une autre dialectique, celle de la sécurité et celle de l' inconnue. Tout apprentissage doit se nourrir de curiosité et de "première fois" faute d'avoir lieu.  Ce sont ces ambivalences, ces perversités qui nourrissent les comportements  hystériques, alimentant la peur de l'inconnu, brouillant les notions de limites et de protection. La responsabilité s'invite alors dans la "valse hésitation" qu'est la bonne "attitude". NOUS EN REVIENDRONS DONC A LA MISSION DES BALADES.
Elles sont là pour vous permettre de trouver "l'équilibre" en vous permettant de construire les  aptitudes nécessaires à son élaboration.  Ces aptitudes sont de deux grandes sortes.

Capacitaires (cognitives) 

Traiter de l'information: trier-catégoriser

capacité d'auto-contrainte dont le but est de développer les qualité de  tempérance.

Inhibition, capacité de ne pas passer à l'acte, de s'interdire l'acte. (l'impulsivité)

Mouvement, capacité de se mettre en mouvement

De communication, D'expression informationnelle (dont l'émotion)

D'attention

D'exploration

D'Orientation

De raisonnement, de réflexion, de projection,

Communicationnelles 

Guidance (le chaud, le froid, rendre compréhensible l'intention)

émotionnelle

Sentiments

Faculté de sentir, de percevoir une sensation.

Projet de vie

Samedi 9h45 Salie Nord

Samedi 14h30 Pyla sur mer avenue Jean Mermoz Dimanche 9h45 Salie Nord De quel amour est ma présence aux balades. Celle d'un acte volontaire, non sensible. Un amour de dépossession. C'est ce que Kant appelle un amour pratique. l'absence d'attachement en est la condition sinequanone. C'est refuser de proportionner l'attention offerte à l'effet agréable qu'autrui a sur soi. Aimer de façon oblative, c'est faire des défauts de "l'autre", grâce auxquels il fait défaut à mon désir, autant d'occasions de le  rencontrer mieux, de l'atteindre dans ce qu'il est pour lui même, en dehors du lien d'agrément. L'amour oblatif poussé jusqu'à aimer son ennemi est une grâce. C'est ainsi que définitivement je suis GRACIEUX en faisant les balades.......

BALADES DU 21 et 22 Septembre 2019 dîtes balades des automnales,

MES CHERS TOUS, TOUTES, TOUTOUS, TOUTOUTES, ETC

CA Y EST, C'est l’automne. Quand les nuits deviennent plus longues que les jours, cette inversion de cycle amène une question, que dis je la "question existentielle" qui hante tous les couples. 

DU MATIN OU DU SOIR?

Mais c'est fini tout cela. Avec la PMA et BIENTÔT la GPA!!!!!!

On ne se posera plus la question.

Rendons la PMA et la GPA  obligatoires pour tous. Ceci afin d'économiser sur le remboursement des interruptions de grossesse d'enfants non voulus, accrochés à la matrice par l'opération de la capote oubliée, des coïtus interrompi mal interrompi, des pilules mal avalées, des stérilets mal ordonnés  et des pistes cyclables du seigneurs impénétrables mal utilisées.

La PMA et la GPA  pourraient  résoudre de façon pérenne la "résistance" si ce n'est l'hostilité de certains dans le monde médical à assurer le droit fondamental pour les femmes de disposer de leur corps et de faire des chiard(e)s quand bon leur semblent?????

Voilà une étrangeté: les partisans du droit à l'interruption de grossesse, le revendiquent au nom de la liberté de choix d'usage et de disposition de leur "corps". C'est tant vieux. Ce sont généralement les mêmes qui, si ce n'est militent, sont favorables aussi au droit à la PMA et à la GPA pour tous. 

Dans ce cas là, cette revendication ne se fait pas au nom de la liberté de disposer de son enveloppe charnelle mais au nom du droit d'être parent et donc de disposer du corps d'un autre, celui de l'enfant qui n'a a priori pas demandé à venir au monde.  

Ou bien pour poser la question: le droit  revendiqué de disposer de son corps, est il compatible avec celui de disposer d'un corps qui  n'a pas le droit de disposer du sien? (je parle de l'enfant)

N'est ce pas au nom d'un égoïsme sans limite que l'on se réclame  d'être parent ? De quelle prétention nous drapons nous? Même si la genrification  ou des dispositions naturelles limitées à la procréation ou à ne supporter vergetures  et  ventres mous nous amènent à être un haricot sec, une courge molle ou une kardashian fitée, cela nous donne t il le droit à l'usage d'autrui? (je parle de la mère porteuse, du père donneur et accessoirement du poupon fruit de ces marchandages à l'accessibilité aux nuits blanches, aux vomis dans le cou et à la crise de l'adolescence et autres salutaires "famille je vous hais".)

 

L'argumentation de l'égalité de tous devant l'accès à la satisfaction de tout, est il un droit? 

Ne traduit il pas plutôt ce droit en une injonction d'usage et non de responsabilité et de service qui serait: tous égaux devant la vie, si ce n'est de la donner, tout du moins d'en user.

Pourquoi avoir l'obsession de la transmission de son petit "gêne", si ce n'est par orgueil. 

La PMA et la GPA, n'est ce pas la porte ouverte aux choix des aptitudes, des comportements souhaités, la sélection par eugénisme. 

 

La vie est le fruit du hasard. Elle a besoin de  variété et de  différenciation. Elle doit sa pérennité à son absence de "standardisation". 

Pourquoi refuser le hasard qui est la préservation de la variété. La  variété est la fonction essentielle de la pérennité de la vie. (systémique) 

Ne le vit on pas de façon non dissimulée dans le monde des chiens????

La stérilisation d'une partie de la population et l'augmentation crainte de sa proportion pour des raisons sociétales ou écologiques, ne sont elles pas des outils de "régulation" démographiques susceptibles de maintenir un niveau  de "vie" compatible avec les ressources disponibles. 

 

L'individualisme libéral nous amène à marchander l'enfant qui objet de désir devient objet de consommation et objet qualitatif. Aux Etats Unis vous avez le droit d'adopter un(e) enfant et si vous en êtes mécontents, vous avez le droit de le rendre???

Fait on des enfants pour soi ou pour l'enfant? N'est ce pas d'une prétention sans nom de croire, de se croire apte à rendre heureux un enfant. La capacité de choisir le moment d'en avoir, tend à transformer le devoir éthique d'être parent. De  responsable  de la construction de l'autonomie et de la protection de l'enfant venu au monde en tant que dégât collatéral d'un amour ou d'un moment furtif plus ou moins partagé et voulu,   les parents et adultes deviennent non plus porteur d'une responsabilité, d'un devoir d'assistance  mais dépositaire d'une créance affective,   d'un droit narcissique, celui de procréer, de posséder, d'user, d'abuser  et de jouer au bon parent. 

Du droit de la maîtrise de son corps et de son existence au droit à la maîtrise et à l'usage du corps d'autrui, on peut se demander si ce ne sont  pas les futurs enfants qui  sont concernés en tant que "victimes" et non les parents? N'est ce pas les  enfants qui les subissent? Demande t on au futur bébé si il a envie, le désir d'être parenté? NON

QUI souhaite à autrui de vivre sa vie rêvée des anges??? comme nirvana???

Pas le dépressif, ni le radin, ni l’envieux,  ni l'envié, le jaloux, la jalousée!!!!

Personne en fait sauf Johnny Hallyday, celui d'avant Laetitia, s'entend.

La PMA et la GPA sont du marketing et un avatar  du consumérisme. Qu'elles soient libres pourquoi pas mais avec tous les gardes fous  à la nécessité du hasard. Je suis pour la liberté et l'autonomie. Mais celle ci est trop souvent dégradée par les faux désirs et les fausses valeurs.

Qu'avons nous à  conquérir? A quel  service sommes nous réellement? Si ce n'est celui de la vie et de sa dissémination. Mais cela passe t il obligatoirement par notre petite "graine"?

C'est pareil pour la chasse et l'écologie c'est paradoxal. Si la chasse  c'est inepte et d'une rare imbécillité, il n'empêche que ce sont les CHASSEURS, les garants de la "biodiversité" pour Macron et ses "libéraux bobos".

 

SUR CE, "3 BALADES CE WE".

SAMEDI 9h45 SALIE SUD

SAMEDI 14H30 MAC DO LA TESTE

DIMANCHE 9h45 SALIE NORD

ET DOMANCHE AM DIAGNOSTICE à 14h30 AU PILAT 

BALADES DU 14 et 15 Septembre dites balades des beaux membres et des nouveaux qui poussent

Mes chers tous, toutes, toutouttes, toutous, roues, routes, doux, doutes, loups, loupes

Que n'ai je trop vécu

Que de cette infamie,

Queue de ce mouvement de Py,

De la lune j'en montre la pie,

Au spectacle demi sot,

En anglais so demi, 

Roi samedi 

Prince dimanche 

Car c'est bien par le manche 

Que le jambon se tranche.  

Et oui mes chers amis et amies chères, vous pouvez être fier de moi et de votre appétence, vous qui vous délectez de ma prose versifiée et de mes vers prosifiés. Vous qui toutes les semaines , attendez fébriles, impatients-impatientes  de pouvoir avoir accès à cette sainte parole qui vous nourrit de paraboles et pas de paraben

 

J'AI GAGNE LE GRAND PRIX "EROLES" DE POÉSIE QUI RÉCOMPENSE LA MISE EN VALEUR DE LA COMMUNE DE LA TESTE DE BÛCHE QUI, A TRAVERS LA PROSOPOPÉE SCANDÉE DE CES QUELQUES VERS QUI ONT DU LOMBRIC LA TENEUR EN GIGOLO-ÉLÉMENT, OLIGO POUR LES PURISTES, ALIGOT POUR LES AUVERGNATS, EN A ÉTÉ HONORÉE.

Tels Baudelaire et Verlaine regardant au large Lorient, 

déclamant, assumant, démontrant, le corps penché sur la table de message, soupesant la pensée

 

 

Moralité:

SAMEDI MATIN 9 H 45 SALIE SUD 

SAMEDI APM 14H30 MAC DO LA TESTE 

Balade spéciale seniors, déambulateurs acceptés, cannes anglaises, bas de contention, Damart, Thermolactyl  préconisés, soldes, liquidation, ventes privées, privées de vente etc etc 

DIMANCHE 9h45 SALIE NORD