BALADES DU 13 et 14 Avril dites balades des carpes, des dinosaures de Cazaux, des monstres du fond du bassin……;

Mis en avant

Mes tous, toutes, toutous, toutouttes, bouts, boubouttes, coûts, coucouttes

Alors que les enfants ne sont pas à être considérés comme si innocents que cela, le malin sournois qui l'habite s'est montré tout d'un coup sous son vrai visage, je dirai même plus, sous sa vrai écaille. 

Le choc des photos et le poids des mots n'ont pas suffit à mettre à distance l'horrible bête. 

Nous avions déjà eu des apparitions aux quelles nous n'avions pas donné trop d'importancel'habitude d'en porter deux (je veux parler des cornes) ne m'avait pas poussée à voir dans cet étrange animal une réminiscence du malin. 

Mais maintenant plus de doute. Si Satan l'habite, il faut faire appel à l'exorciseur, l'inquisiteur ou la sorcière professionnelle si possible, sentant le poisson pas trop frais de préférence car c'est bien l'odeur du cabillaud, de la carpe et du lapin qui rend le brontosaure doux et câlin et fait tomber l'écaille de mer. 

je fais tourner la table

Par contre j'ai bien dit un ou une professionnelle du conflit, du fight  sauce diable, pas un succédané, si ce n'est une a matheuse, tourneuse de derviche, bonne à mater de loin mais pas à calculer le pourcentage de tours et de contours de tire bouchon nécessaire à l'extirpation du diable à tenir par la queue pour rendre à ce petit la douce couleur bleu de sa peau de Béluga junior,  

Djawa à l'académie française

 Non pas des vieux non plus, qui n'ont que le nœud à offrir comme appât au Blue pâle Vador à écailler. On veut du sang neuf, du lourd, du phylloxéra, du contagieux,  du pro,  de l'efficace, du bio et du testostéroné sentant la loubine d'eau douce, la saumonée, la visqueuse, celle qui glisse entre les doigts, pesant jusqu'à 5 kilo de détermination et d'indigestion une fois fumée comme la sardine est à l'huile et l'avocat à la salade niçoise, Sarkozy, Tapie, Ben Alla et tant d'autres.

Je convoque donc Monsieur MOJO, le fin limier, le chasseur de dragon, le houspilleur de truite de Schubert, le matamore de la  blonde maîtresse, elle même montée comme un bar tabac quand il s'agit de lustrer l'écaille, la reine de la petite et la petite de la reine

Au bout de trois bières et quatre chips, Mojo le digne, le Merlin l'enchanteur de Belin Beliet, le tricoteur de tricandilles, a eu une révélation. Seul il n'est rien comme Tintin sans Milou, Astérix sans Obélisque, Holmes sans Watson. Il lui faut des acolytes et si possible des  limiers FINS. 

Fin okay,c'est pas faux,mais  limier!!!!Spécialiste en diable du diable et de l'écaille, à serpent, serpent et demi, à chauve lustré, lustre des chauves

Je fais donc appel à vous tous, les vrais, les forts, les sévèrement .....embrumés, les Ayatollahs de la dé malinisation des petits z'enfants, surtout quand ils sont  doux, naïfs et édentés.   

ne reculant devant rien Samedi rendez pour tous les limiers à lime à ongles et à écailles, 14H15 mac do la Teste nom de code: Satan

Dimanche 9h45 Salie Nord, rendez vous des autres plus fins sans aigrefins  

nom de code: l'habit qui ne fait pas le moine ni le pet de nonne.

Si des participants viennent aux deux, ils auront droit de soulever la robe de bure du moinillon bravache mais pas farouche, lui faire sonner le carillon une semaine avant Pâque. Et si et seulement si dans un élan chevaleresque, tout en tirant sur le rossignol pour faire tinter les cloches tibétaines de son délicat séant,  ils prononcent les deux mots deux passes mis bout à bout et exprimés haut et fort, qui se révéleront être la formule magique éradicatrice et écailleuse  du petit monstre rieur et de son copain pépé malin, alors par le miracle des rameaux, fêtant la déambulation des balades, le carillon deviendra peut être enfin TOCSIN.

Que cela soit dit et répété. 

Balades du 6 et 7 Avril dîtes balades du poisson mais pas du maigre, peut être de la morue mais sans doute pas de la sole au plafond.

Mis en avant

admiration profonde

Mes chers tous, toutes, toutoutes, toutous, proux, prouproutes et autres moumouttes,

Avant de rouspéter, un hommage, un remerciement, une grande fierté à.............NELLY

Il y a progrès intellectuel grâce à deux mécanismes opposés et complémentaires : l'assimilation et l'accommodation.

  • Assimilation: c'est l'incorporation des expériences nouvelles dans des structures existantes. C'est l'intégration, de ce qui est extérieur, aux structures propres du sujet;

Exemple : le fait d’apprendre à « attendre » avant de descendre d’une voiture permet d’observer et ainsi  ne pas se mettre en danger.

Le fait de ne pas « partir » plein d’euphorie lors de la descente de voiture, puis d’apprendre  à transférer cette capacité à d’autres contextes, c’est de l’assimilation

  • Accommodation: c'est la modification des schèmes (structures) existants, provoquée par les expériences nouvelles.

Et là c'est magique ce qu'a déclenché NELLY. 

Le nettoyage des plages et forêts lors des balades, ce qui ne nous coûtent rien mais fait du bien à tous et pour tous; c'est de l'accommodation. 

Cela se fera le samedi 14h15 Rdv Mac do la teste 

et le dimanche 9h45 Salie Nord

Venez avec vos sacs si vous le voulez.

ET bien çà y est.

Je vois que vous n'avez absolument rien compris (pas tous) à l'esprit des balades comme au jeu de l'oie ou de la poule et qui se joue à trois: non pas Troyes la ville de Troyes ni trois pour cent de matière grasse mais trois un, deux, trois.

La première prend le mors et hennissant entraîne dans une chevauchée fantastique l'Attila de deux ans, le Hun de 20 mois, le Géronimo de la dune

La deuxième immortalise l'image à la John Ford, réinvente le travelling de 21 secondes qui souvenons nous, est le temps du pipi de tous les mammifères de la baleine à la souris en passant par Nelly 

Le troisième est l'éditeur, le distributeur qui met  à disposition d'un nombreux public "les rendez vous poétiques" qui ne sont lus par personnes autres que par les très intimes et encore sous la menace d'un suicide collectif, d'un génocide d'intelligence et de subtilité qui ferait passer celui du RWANDA dont l'anniversaire est le 7 Avril,  dimanche, pour une simple "balade printanière à but de nettoyage ethnique" et dont l'armée française a approvisionné  en chiffons et en Pliz les dépoussiéreurs laborieux si ce n'est consciencieux.

Précision: Le génocide d'intelligence est un éternuement qui colle la matière grise sur les parois de mon succès interstellaire en tant que chantre du partage de territoire de façon apaisée.  

Pathétique: Qui émeut vivement et profondément, notamment par le spectacle ou l'évocation de la souffrance.

Serait ce celle de la poule noire s'étant vue en vidéo entrain de tirer le petit fils de Patricia, la poule blonde, d'un trot allongé si ce n'est sémillant (Qui manifeste une vivacité enjouée, une gaieté pétillante avec un vif désir de plaire, frétillant, fringant.) A moins que .....

Pathétique: 

cela ne soit le muscle pathétique (celui qui fait faire des clins d’œil) endommagé pour ne pas comprendre qu'une vidéo charmante est justement un clin d’œil    consacrant la joie d'un enfant et le plaisir d'une grand mère (et oui Patricia comme beaucoup d'entre nous n 'est plus une jeune fille, elle a une descendance, ce qui est surprenant en soi, vue sa plastique exceptionnelle qui fait mentir l'océan lorsqu'elle y plonge, ce qui lui  faisant  faire des vagues de joie, provoque chez Pascal Canfin  une interrogation métaphysique qui l'a amenée à adhérer à la république en marche par la grâce faite au polyuréthane d'un corps beau, aux bouteilles en carton et au téflon). 

Signé l'orgueilleux du bidou 

Je continue dans les remarques et répond à la question mais "qu'est ce que les balades pour tout un chacun?"

Les balades sont avant tout une parenthèse, un espace, un champ d'expériences sociales et grégaires dans lequel, grâce à votre participation, vous allez acquérir ET PERMETTRE de faire assimiler à tous les compétences de communication et d'interaction  développant votre capacité à partager le territoire de façon apaisée. Ce n'est pas une promenade quelconque. C'est un lieu d'initiation.

La construction de l'autonomie du chien et de vous même, de la complicité, l'initiation de la relation "grégaire" de partage, se font par vos interactions, vos engagements, vos tentatives et vos dévouements. 

Aucun chien ne pose problème, aucune personne ne sera rejetée ou non acceptée et tolérée par tous sauf celles qui ne sont pas à l'aise avec les autres et en exprime le rejet. L'entre nous, l'orgueil, la prétention, le snobisme ou tout autre sentiment de supériorité ne seront acceptés aux balades que pour être ris, moqués, taquinés et vilipendés à l'encan surtout à partir du moment où  ils font de la peine aux autres. 

Je vous redis que quand vous êtes aux balades, c'est pour tenter, pour apprendre à redresser un comportement qui peut vous sembler gênant.  Hors souvent ils sont nécessaires soit pour exprimer et prendre sa "bonne " place à l'intérieur du groupe,  soit pour acquérir et se former aux apprentissages des "bonnes manières". 

La balade  n'est pas le lieu où vous avez à vous excusez d'exister; C'est le lieu où vous réapprenez à exister dans les "respect réciproque de l'autre". 

Cela demande des compétences et vous êtes ici pour les acquérir. Ce ne sont pas des compétences de privation de libertés, de contentions, ou autres mises en coupes réglées de la vie sous formes de menaces, violences et autres brimades castratrices d'autonomie et de libre arbitre. 

Ce sont des compétences d'écoute, de sollicitations, d'observations, d'analyse en vue de développer les potentiels "cognitifs" de vos chiens, gage d'équilibre et d'efficacité  qu'ils en soient les moteurs ou  les constituants.   

Balades du 6 et 7 Avril dites balades des poissons mais pas des maigres ni d’ailleurs des morues peut être des soles au plafond.

Mis en avant

admiration profonde

Mes chers tous, toutes, toutoutes, toutous, proux, prouproutes et autres moumouttes,

Avant de rouspéter, un hommage, un remerciement, une grande fierté à.............NELLY

 

Il y a progrès intellectuel grâce à deux mécanismes opposés et complémentaires : l'assimilation et l'accommodation.

  • Assimilation: c'est l'incorporation des expériences nouvelles dans des structures existantes. C'est l'intégration, de ce qui est extérieur, aux structures propres du sujet;

Exemple : le fait d’apprendre à « attendre » avant de descendre d’une voiture permet d’observer et ainsi  ne pas se mettre en danger.

Le fait de ne pas « partir » plein d’euphorie lors de la descente de voiture, puis d’apprendre  à transférer cette capacité à d’autres contextes, c’est de l’assimilation

 

  • Accommodation: c'est la modification des schèmes (structures) existants, provoquée par les expériences nouvelles.

Et là c'est magique ce qu'a déclenché NELLY. 

Le nettoyage des plages et forêts lors des balades, ce qui ne nous coûtent rien mais fait du bien à tous et pour tous; c'est de l'accommodation. 

 

Cela se fera le samedi 14h15 Rdv Mac do la teste 

et le dimanche 9h45 Salie Nord

Venez avec vos sacs si vous le voulez.

ET bien çà y est.

Je vois que vous n'avez absolument rien compris (pas tous) à l'esprit des balades comme au jeu de l'oie ou de la poule et qui se joue à trois: non pas Troyes la ville de Troyes ni trois pour cent de matière grasse mais trois un, deux, trois.

La première prend le mors et hennissant entraîne dans une chevauchée fantastique l'Attila de deux ans, le Hun de 20 mois, le Géronimo de la dune

La deuxième immortalise l'image à la John Ford, réinvente le travelling de 21 secondes qui souvenons nous, est le temps du pipi de tous les mammifères de la baleine à la souris en passant par Nelly 

Le troisième est l'éditeur, le distributeur qui met  à disposition d'un nombreux public "les rendez vous poétiques" qui ne sont lus par personnes autres que par les très intimes et encore sous la menace d'un suicide collectif, d'un génocide d'intelligence et de subtilité qui ferait passer celui du RWANDA dont l'anniversaire est le 7 Avril,  dimanche, pour une simple "balade printanière à but de nettoyage ethnique" et dont l'armée française a approvisionné  en chiffons et en Pliz les dépoussiéreurs laborieux si ce n'est consciencieux.

Précision: Le génocide d'intelligence est un éternuement qui colle la matière grise sur les parois de mon succès interstellaire en tant que chantre du partage de territoire de façon apaisée.  

 

Pathétique: Qui émeut vivement et profondément, notamment par le spectacle ou l'évocation de la souffrance.

Serait ce celle de la poule noire s'étant vue en vidéo entrain de tirer le petit fils de Patricia, la poule blonde, d'un trot allongé si ce n'est sémillant (Qui manifeste une vivacité enjouée, une gaieté pétillante avec un vif désir de plaire, frétillant, fringant.) A moins que .....

Pathétique: 

cela ne soit le muscle pathétique (celui qui fait faire des clins d’œil) endommagé pour ne pas comprendre qu'une vidéo charmante est justement un clin d’œil    consacrant la joie d'un enfant et le plaisir d'une grand mère (et oui Patricia comme beaucoup d'entre nous n 'est plus une jeune fille, elle a une descendance, ce qui est surprenant en soi, vue sa plastique exceptionnelle qui fait mentir l'océan lorsqu'elle y plonge, ce qui lui  faisant  faire des vagues de joie, provoque chez Pascal Canfin  une interrogation métaphysique qui l'a amenée à adhérer à la république en marche par la grâce faite au polyuréthane d'un corps beau, aux bouteilles en carton et au téflon). 

Signé l'orgueilleux du bidou 

 

Je continue dans les remarques et répond à la question mais "qu'est ce que les balades pour tout un chacun?"

Les balades sont avant tout une parenthèse, un espace, un champ d'expériences sociales et grégaires dans lequel, grâce à votre participation, vous allez acquérir ET PERMETTRE de faire assimiler à tous les compétences de communication et d'interaction  développant votre capacité à partager le territoire de façon apaisée. Ce n'est pas une promenade quelconque. C'est un lieu d'initiation.

La construction de l'autonomie du chien et de vous même, de la complicité, l'initiation de la relation "grégaire" de partage, se font par vos interactions, vos engagements, vos tentatives et vos dévouements. 

Aucun chien ne pose problème, aucune personne ne sera rejetée ou non acceptée et tolérée par tous sauf celles qui ne sont pas à l'aise avec les autres et en exprime le rejet. L'entre nous, l'orgueil, la prétention, le snobisme ou tout autre sentiment de supériorité ne seront acceptés aux balades que pour être ris, moqués, taquinés et vilipendés à l'encan surtout à partir du moment où  ils font de la peine aux autres. 

 

Je vous redis que quand vous êtes aux balades, c'est pour tenter, pour apprendre à redresser un comportement qui peut vous sembler gênant.  Hors souvent ils sont nécessaires soit pour exprimer et prendre sa "bonne " place à l'intérieur du groupe,  soit pour acquérir et se former aux apprentissages des "bonnes manières". 

La balade  n'est pas le lieu où vous avez à vous excusez d'exister; C'est le lieu où vous réapprenez à exister dans les "respect réciproque de l'autre". 

Cela demande des compétences et vous êtes ici pour les acquérir. Ce ne sont pas des compétences de privation de libertés, de contentions, ou autres mises en coupes réglées de la vie sous formes de menaces, violences et autres brimades castratrices d'autonomie et de libre arbitre. 

Ce sont des compétences d'écoute, de sollicitations, d'observations, d'analyse en vue de développer les potentiels "cognitifs" de vos chiens, gage d'équilibre et d'efficacité  qu'ils en soient les moteurs ou  les constituants.   

Balades du 30 et 31 MARS dîtes balades des trotteurs et autres gallinacées

Mis en avant

Mes chères toutes, tous, toutoutes, toutous, doux, doutes, rousses, roux mouttes, 

Je vous le dis on va passer un cap et pas seulement ferré. 

Ladies and gentlemen, pour la première fois en cinémascope, la descendance d'une poule blonde à la lignée chaotique tirée par une poule brune à la lignée anglo-arabe par la brunitude et pilataise par l’ascension de la face nord de la dune à mains nues.

Cet attelage sera peut être présent samedi au mac do 14h15 ou dimanche à 9h45 salie Nord.

Réflexion sur les pogroms subits par les ROMS 

1° la rumeur: elle ne s'adresse exclusivement qu'à ceux qui, faute de reconnaissance, de confiance en eux, de sentiment de rejet, ont besoin de se reconnaître dans une communauté qui leur offre ce sentiment d'appartenance qui les intègre et les fait exister. Non seulement la rumeur répond à un mécanisme de diffusion par groupe "d'identité" mais elle rend le groupe et ses représentants en charge de pouvoir maîtriser leur vie. 

2° le passage à l'acte des pogroms ou des ratonnades: pour ceux qui sont pris dans la frénésie de la rumeur, le passage à l'acte est un acte de justice et de courage. Un acte immonde mais ressenti comme nécessaire au delà de l'utile. Il porte en lui son horreur et sa monstruosité mais c'est par ce fait qu'il en devient héroïque pour l'aveuglé qui s'y adonne. Il porte en lui la justification pour celui qui a le sentiment de l'abandon et du rejet de pouvoir démontrer sa capacité à se réapproprier la maîtrise de sa vie et de la mettre au service de la communauté.

3° Les Roms bouc émissaire portant la faillite de nos ouvertures aux autres et de nos devoirs d'intégration. 

Roms, blanc, banlieusard, arabe, immigré etc un grand père est un bon papa chez tout le monde; Une grand mère est une bonne maman chez tout le monde. L'affection, la tendresse sont partagées partout. La bêtise, l'intolérance, la haine aussi. 

Ce déferlement de violence envers une communauté que nous nous précipitons de laisser aux limites de la "bestialisation" par parquement dans des lieux d'insalubrité et de misère que l'on pourrait traiter dignement d'auges à cochon,  est le symptôme au même titre que les gilets jaunes, de l'abandon du sentiment d'appartenance, de conscience de former un peuple au sens noble d'une communauté de partage de territoire de façon apaisée. En abandonnant la volonté de construire un projet  par tous et pour tous, en faisant ressentir à beaucoup le sentiment de ne faire  partie que d'une masse,en leur donnant l'impression de n'être plus considérés que comme une populace, il se  construit le ferment de tous les extrêmes possibles fondés sur les croyances les plus délirantes possibles. Aboutir à faire subir les horreurs les plus extraordinairement violentes et dés-humaines en est l'enjeu pour les manipulateurs de ces masses "impopulaires"  devenue  disponibles qu'à exécuter l'exclusion de l'autre.  L'opportunité d'un nouvel ordre au service de leur propres intérêts en est le risque, l'horreur en sera le ciment,  tout nouveau communautarisme totalitaire le produit.  Cela donnera à tous le sentiment de l'inéluctable, de participer à une cause commune. Cimenter par les horreurs, les exactions, les tortures, les éliminations tout en  déshumanisant  un"autre" , ici le rom, une autre fois l'arabe, le juif, le sidaïque, le pédé, le taré ou   l'allemand etc, n'auront pour but que d'asseoir et de rendre inéluctable un autre système de domination intégrant les masses méprisées par les dominants actuels et faisant émerger une autre coterie élitiste qui se forgera ses propres mythes et légendes à travers ses campagnes de l'horreur. C'est cela le seul grand remplacement.