BALADES DU 14 ET 15 DÉCEMBRE, DITES BALADES DES BALAFRÉES, DES CULS DE BOUTEILLES, ET DES FILS CHÉRIS

MES CHERS TOUS, TOUTES, TOUTOUS, TOUTOUTTES, ZOUZOUS, ZOUZOUTTES, AOÛT, BRONZÉES, CHAUDS, CHAUDES, RÉCHAUFFÉS,... (et non il n'y aura pas d'allusions aux réchauffeuses, couvertures, édredons et autres bouillottes, bonnets de nuit ou chaussettes savoyardes )     Je vais rendre un hommage appuyer à un participant qui élève le niveau des balades. https://levilainpetitanar.pagesperso-orange.fr/

« Tripalium » : acrylique sur toile (80X80 cm)

  

Origine égarée (huile sur toile – 60 X 91 cm), d’après l’Origine du Monde, de Gustave Courbet.

But…

… Be careful… Big Brother is watching you…

 

Denis a écrit le texte suivant en janvier 2006, mais neuf ans après, il me semble hélas, toujours en aussi triste résonance avec l’actualité…

« Ce n’est pas dire des sottises qui est grave, mais les dire au nom des principes »

(Jean Rostand)

HAINE A LA CHAINE… ( janvier 2006 )

Avant l’an deux mille, on craignait le bug.

Aujourd’hui, c’est l’ère du blog,

“But we are still in the fog...”

Aujourd’hui, comme hier, des fanatiques beuglent…

« Œil pour œil, et le monde finira aveugle. »

Disait Rajiv Gandhi,

Dont les prolifiques pensées

Ne devraient jamais cesser

D’irriguer nos esprits…

Nourrissant de belliqueux desseins envers les caricaturistes

Le monsieur intégriste,

Prit le départ de la course cycliste.

Mais hélas, il manquait

Un peu d’humour pour huiler

Sa chchch…haine, et son pédalier.

Et puis, ses roues étaient voilées…

De nos ancêtres cosmopolites,

Nous avons tous hérité des rites,

Tel, le fondamentaliste protestant,

Hostile à Darwin, et à l’avortement,

Chantre d’un créationnisme bien pensant,

Don Quichotte en guerre contre les moulins à vent…

D’ailleurs, moi-même, peintre naïf, fruit d’une éducation athée,

Chaque matin, je verse l’eau chaude sur ma boule à thé.

Ne sachant pas vendre mes croûtes, j’étale

Sur mes toiles

Les couleurs comme du pâté,

Ce qui fait de moi un artiste dupe athée…

Descendants de Lucy, nous sommes tous issus

Du même tissu,

Même berceau de races.

Chaque jour, et pour rien, des vies se fracassent,

Dans le fleuve plusieurs fois millénaire

De la misère.

L’histoire est lasse

De ces guerres aux impurs, où l’on croisait le fer.

Aujourd’hui encore, c’est mêmes critères, mêmes chimères…

Les rivières de sang innocent

Jamais ne s’évaporent, ni ne se lavent dans le sang.

On ne ressuscite pas

Les morts, et on ne répare pas

L’holocauste d’hier

En tirant sur de pauvres hères.

Pourquoi le soldat israélien

Ferait-il payer,

Derrière les barbelés,

Les crimes et les horreurs du passé,

Au citoyen libanais, ou palestinien

Qui traîne aussi son fardeau de chagrins.

Les vents chauds

D’Abou Ghraïb à Guantanamo,

Transportent les soupirs

Du prisonnier irakien,

Torturé par les américains.

Cet homme brisé ne saurait trop nous dire

A qui, de l’horreur, la palme revient…

Et, dans sa ronde infinie,

Le derviche tourneur nous dit

Que tout cela « soufi ».

Servir à toutes les sauces le chant religieux comme ode,

C’est bien commode…

Délaisser le sens critique,

Pour la lecture

Des écritures

Sacrées ou sanscrites,

Saisies au sens strict…

Puis, brouiller les pistes et étouffer les cris

Des dissidents aux vies en dents de scie…

Peut-être, mon ennemi d’aujourd’hui

Sera-t-il demain mon ami,

Si un vrai dialogue, enfin, s’établit…

Mais…diviser

Pour mieux régner,

C’est le vieil adage

Des fins stratèges…

J’ignore si la colombe hait les deux églises…

A Colombey, Colombo ou Belize…

Mais hélas, certains attisent

La bêtise,

Et récupèrent la haine, pour enflammer

Les foules, en cortèges disciplinés…

Ces drôles de trolls enrôlent

De pauvres hères, dans de drôles de  jeux d’ rôles,

Puis ils tirent les bénéfices du pétrole,

Quand leurs actions et le prix du baril s’envolent…

Depuis toujours, les espèces « dissonantes »

Et trébuchantes

Font le nerf de la guerre…

Je lance une question en pâture à vos débats :

Et si… hommes d’affaires,

Huiles et potentats,

Narcotrafiquants, mafias,

Et faux magiciens d’Oz, lanceurs de fatwas,

Etaient tous en secret…

Copains à la récré… ?

Pour fumer en cachette le calumet de l’OPEP…

De New York à Sydney, en passant par Alep… ?

Voudraient-ils mettre l’humour à mort,

Pour rester les seuls maîtres à bord… ?

Tous ces marchands d’armes, et redresseurs de torts,

Aux misérables du sud, feraient-ils perdre le nord,

Pour mieux caresser le veau d’or… ?

Mais…Chut… !  Silence … ! « Thésée »-vous, dit le Minotaure… !

 Bouddhiste,

Animiste,

Juif, orthodoxe, chrétien, ou musulman,

Je comprends

L’écoeurement

De celui qui se sent

Rejeté pour ses rites, ou ses apparences…

Va dans la forêt, éveille tes sens,

Sans indécence,

Aux effluves de mousses, suaves essences.

Entre tes bras, serre un tronc d’arbre, et sens sa force !

Lève les yeux au ciel,

Pour dissiper ton fiel…

Orthodoxe, athée, juif,   Chrétien, bouddhiste,

Musulman sunnite, ou chiite,

Fumant, ou non, du shit (chut…),

Chamane, animiste, hindouiste, shintoïste,

Annamite phallocrate en costume celluloïd,

Ayant survécu à l’omelette aux amanites phalloïdes,

Clarinettiste, essayiste ou pompiste,

Hostile au style cubiste,

Résiste

Aux épizooties des toupies utopistes,

Et Aux ogres intégristes.

Pensée unique

Egale société inique !

Athées, croyants ou renégats,

Elevez-vous donc au-dessus du débat.

Nous sommes tous frères, ici-bas.

« Celui qui croyait au ciel, celui qui n’y croyait pas… »

Au secours, Aragon, réveille toi… !

Tous les saints vénérés dans toutes les mégapoles,

Ne devraient plus laisser les humains jouer au frisbee avec leurs auréoles,

Qui font des tâches de sang,

Entre les mains des fourbes, ou des inconscients,

Dans des luttes sans aura…

…Et sans Laura,

Entre l’aura des villes et l’aura des champs…

Les religions

Sont légion.

Alors, ma foi… Cessez de nourrir l’amalgame

De la foire aux âmes,

Sous la couche d’ozone.

9 45  Salie Nord samedi et  dimanche 14 30 Pyla sur mer avenue jean Mermoz Samedi si il pleut c'est down sizing. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.