Balade CHOP’ART du 17-18 Juin 2017

Mes chers tous, philosophes à poils, procrastinateurs à chien et déambulateurs cyniques mais néanmoins pyrénéens qui de l'ours attendent autant en emporte le vent d'autan, le loup.

Antépénultième  MINUTE

Après m'être fait remonter la bretelle par Patricia qui est à la brioche ce que le sandwich est à Django, l'autre par Florence qui est à Laurent ce que le marcassin est à la laie et la ceinture par........... SIMONE qui est à Nina ce que Baldwin est à Armstrong , nous avons l'honneur de vous annoncer la tenue du festival CHOP'ART. CHOP'ART est LE festival  répondant à la question que tout le monde s'est un jour posée et qu'Alix a magnifiquement traité. Le bonheur faut il aller le chercher ou faut il le laisser venir ?  Si on y va, est on sûr de le ramener?  et quand on voit sa tête ne s'est on pas mépris à éduquer des CANISCANUMCANIGOLUM vulgum pour T'CHOPER ?
Pour Alix

Réflexion et libation sont les deux mamelles d'une bonne dissertation.

Venez nombreux, nombreuses, en nombre et à l'unité. Inscrivez vous en mettant un commentaire. MAIS PEUT ETRE ETES VOUS TIMIDES? Nous sommes fait pour vous entendre. Venez en toute confiance, on ne fait que médire sans limitation d'âge, de sexe, de taille et de couleurs de cheveux.

le test du vélo!!!!!!

le test du pied qui pue

concertation

explication.....mais non, doigt dans le nez

Nous accueillerons encore et toujours Mamadou, Landry et Alpha. Nos deux amis Mamadou et Landry seront je l'espère accompagnés par Alpha. Vous serez encore plus subjugués par leur présence, leur gentillesse et (Nelly me souffle) leur COURAGE. Et là je vous laisserai juge. Nelly, je le sais, qui n'est ni superficielle ni sensible aux détails pffffffff.....mais qui va au fond des choses profondes, vous racontera les exploits qu'elle ne connait pas de ces 3 jeunes de moins de 18 ans, qui ont perdu tout lien avec  leur famille et qui sont réfugiés en France. France qui se doit d'honorer les personnes qui l'ont ou pas choisie pour fuir la guerre et la souffrance extrême de ne pas avoir d'avenir. Nous devons les accueillir comme nos propres enfants, sans attendre d'eux autre chose que la présence qu'ils nous offrent afin qu'ils se réparent au mieux pour réaliser le destin d'une vie qui leur convient. Nous leur souhaitons  un environnement hospitalier, tolérant, affectueux. Nous les accueillerons  je l'espère le plus longtemps possible aux balades. On commence jeune, on finit jeune  aux balades.

Samedi 17 Juin 2017

1 seule balade l'après midi. 15h15 Mac do la teste de Buch. "il marcha sur le sable et  y laissa des traces ".

Dimanche 18 JUIN

2 balades la seconde après la première Thème: Baignades à poils et BRONZAGE 15 15 Salie Sud pour la deuxième (apportez draps de bain, jumelles,  palmes, économies pour la quête, économie pour la bière d'après balades, smartphone et Gopro pour futures chantages, U tube section adulte etc.) la première avant la seconde Thème: Hêtre ou ne pas hêtre voici la question ou pour être plus précis tout en étant circonscris, admirable un jour, admirable deux jours. 9 45 Salie Nord pour la première (apportez serviette, onguent anti soleil et n'oubliez pas de ne pas apporter vos maillots, les bas de contention etc) Programme modeste mais somme tout alléchant. LES CHIENS SONT ADMIS.

RENDEZ VOUS SEMAINE 25 27 28 MAI 2017

Mes chers tous à chien et les autres à puces

 

JEUDI 25 MAI

2 BALADES la première et la seconde la première avant la seconde la seconde après la première le matin la première l'après midi la seconde 9 45 Salie Nord pour la première (apportez serviette, onguent anti soleil et oubliez les maillots) 15 15 Salie Sud pour la deuxième (apportez serviette, ballons, onguent anti soleil et bandes Velpeau pour emmailloter les ceux qui sont venus à la première balade et  qui ont cru au père Noël, que le soleil serait amical sur leur peau tannée par des années de métro, boulot, dodo et que les marks de bronzage  sont  un signe militant de sortie de l'euro.)  

Samedi 27

1 seule balade l'après midi 15h15 Mac do la teste de Buch. La monacale. Car je vous le dis, c'est une vie monacale à laquelle je m'astreint pour être à la hauteur d'accueillir dans mes bras courts, puissants et velus, cette monade qui dans sa diversité et sa richesse m'inspire tant de ......Leibnitz inspire moi merde de crotte de biquette. A oui l'intégration de la crotte de biquette c'est ça, est égale à une méga .....non j ai tout faux, au réchauffement climatique et le réchauffement climatique, c'est la disparition des dinosaures et des sardines maintenant, et qu'est ce qu'ils vont manger les ours blancs si il y a plus de sardines?????des phoques végétariens voilà à quoi on en est réduit. Et les balades c'est une lutte sans merci contre la crotte de biquette. IL FAIT CHAUD aujourd'hui dans mon jardin sans capette sur mon joli occiput.

Dimanche 28

2 balades la seconde après la première la première avant la seconde 9 45 Salie Nord pour la première (apportez coussin, onguent anti soleil et n'oubliez pas les bas de contention, les maillots en point jersey et laine de mouton) 15 15 Salie Sud pour la deuxième (apportez draps de bain, tentes, thé à la menthe, couscous, boulettes de viandes, cornes de gazelles, ballons, chaîne hifi, yukulélé, onguent anti soleil et chameaux pour ceux qui sont dans le désert depuis si longtemps, ploum ploum, je me demande à quoi ça sert etc. etc.) Programme modeste mais somme tout alléchant. LES CHIENS SONT ADMIS.

Postulats et principes théoriques à l’usage

  Postulats et autres remarques à l'usage de .

I. Introduction

La méthode ADPP a pour objet « le partage  de territoire de façon apaisée ». Elle a donc pour domaine la socialité – les normes de bon comportements en groupe (le sens) et la sociabilité, la capacité à communiquer et à être, (l’aptitude) des éléments constitutifs des systèmes « homme-chien ». Dans la définition de la pathologie comportementale, Pageat définit que "tout  comportement a pour fonction l’adaptation à des variations de l’environnement". Il en déduit comme pathologique tout comportement qui, en perdant de sa plasticité, a perdu ses fonctions adaptatives à un environnement. Dans la méthode ADPP, est considéré comme trouble du comportement toute incapacité d’adaptation assurant la pérennité des groupes sociaux constituant la situation. Elle concerne donc le binôme homme-chien dans toutes ses dimensions de grégarité, de temporalité et d’aptitude. La mise en œuvre et l’exploitation de la relation dans le but de satisfaire le besoin de coordination mutuelle en est l’enjeu. En partant du postulat qu’une inadaptation à un environnement peut être considérée soit individuellement, soit collectivement comme le résultat d’une erreur décisionnelle et d’une défaillance du processus de construction de la décision, la méthode prend en compte toute la communication, de son élaboration à son exploitation à travers les phases de ce processus modéliser suivant les trois boucles ADPP,OODA et PDCA nécessaire à toute coordination. Le vétérinaire y fera référence dans le traitement des pathologies du comportement du chien pour lesquels il est consulté dans le domaine des techniques cognitivo-comportementales accompagnants les thérapies biologiques correspondant à la nosographie du trouble[1].

II.Postulat théoriques et conceptuels

De la vision centrée sur le chien (atomisme social, indépendance comportementale de l'individu sans relation contingente)  à une approche prenant en compte non l'individu mais la relation dans sa globalité (holisme social)  Le lien de causalité des troubles comportementaux se situent à 3 niveaux : l'individuel, le collectif, le culturel.

1/ L’individuel

Dans le système homme chien il concerne l’homme et le chien dans leur aptitude à mettre en œuvre de façon complète le processus de prise de décision et d'action/

Agir

  1. Observer
  2. Orienter
  3. Décider
  4. Agir

Dans le système homme chien il concerne l’homme et le chien dans leur aptitude à mettre en œuvre de façon complète les processus de communication permettant l'interaction.

Communiquer

 Prendre la parole-émettre: se faire comprendre
 
  •     Lisibilité de l'intention
    •  lisibilité émotionnelle
    • congruence situationnelle
    • cohérence posturale, émotionnelle, sémantique, syntaxique
  •  pertinence - utilité (que cela serve et soit utile)
  •   sincérité
  •  variété des discours
    • narratif,
    • commentatif
    • explicatif
    • assertif injonctif
    • projectif argumentatif
  • style
    • plaisant
    • complice
    • admiratif
    • comique
    • neutre
    • dramatique responsable
    • inquiet
    • interrogatif
    • dubitatif
  • Couleur tonalité
    • bienveillant
    • neutre
    • colérique
    • heureux
    • nostalgique
    • fier
Ecouter, être attentif, comprendre
 
  • Etre attentif
    • L’attention: être dans le bon degrés d'excitation, d'euphorie ou de plaisir permettant de rester en vigilance au monde extérieurement à son activité
    • être dans le plaisir pas dans l'excitation
    • la tempérance, la joie, la bienveillance
    • ne pas être dans la dépendance, dans l'addiction à des stimuli
    • être en mode "veille"
  •  comprendre
    • être en capacité de discernement émotionnel
    • être en capacité d'interroger
    • être en capacité de proposer

2)      Le collectif

Dans le système homme chien il concerne l’homme et le chien dans leur aptitude à :

Être disponible

  • vigilance sans anxiété
  • être en capacité à participer à la sécurisation du groupe
  • explorer
  • partager le territoire
  • compléter le point de vue des autres

 Communiquer

  • oser dire
  • être crédible

Être responsable

  • être concerné
  • assumer d'alerter
  • assumer de guider
  • accepter d'être guidé

Construire le contrat de confiance base du contrat de grégarité

  • s'initier
  • apprendre
  • initier
  • mémoriser
  • être concerné
  •  négocier
    • poser la limite
    • accepter les limites réciproques
    • respecter
    • tolérer
    • partager

L'apprentissage: faire quelque chose pour la première fois

 
  • Construire par apprentissage: PDCA
  • Je Projette, Je Fais, Je vérifie que j'ai réussi, j'Ajuste
    • aller vite en allant lentement
      • micro progrès acquisition d'apprentissage
      • compétences d'apprentissage: découpage en micro séquences de "premières fois" la séquences complète d'acquisition.
      • mettre en déséquilibre
      • renforcement intentionnel
      • interruption durant le déroulé du "succès" de ces micro phases c'est fini et laisser le chien à son autonomie d'action.
      • renforcement complicité
    • ténacité
    • patience
    • respect
    • compétences capacité d'apprentissage: ne pas répéter
    • tenter TOUT

S'émanciper du regard de l'autre, "apparence"

  • Oser
  • Oser
  • Oser

Responsabilité

  • Anticiper
  • respecter
  • tolérer

Le relationnel

  •  Construire (la relation sur le contrat de grégarité)
    • Interpréter
    • Initier le langage
    • Enrichir le langage
  •     Dissocier intentionnalité et obtention
  •     Guider
  •     Se laisser guider
  •     Construire la confiance
    •    Négocier
    •    Se référencer
    •    Mémoriser
    •    Complémenter
  • Naturaliser (se référer à l’observé et l’observable)
  • Valider
  • Réassurer

3/ Le culturel, le domaine des savoirs et de la compétence

Cela concerne le système homme-chien dans toutes les  dimensions: chien,  thérapeute-clinicien, « maître », co utilisateur de lieu et ceci dans leurs aptitudes.

Passer de l'animal à la personne

Se représenter l’autre
  • L’animal
    • l'intention
    • la conscience
    • l'émotion
    • l'interprétation
  • L’homme
    • l'intention
    • la conscience
    • l'émotion
    • l'interprétation
    • la parole
  • La place au sein du social et du grégaire
    • le complémentaire
    • le coopérant
    • le guideur situationnel
    • le suiveur situationnel
  • Le positionnement
    • le 1-2
    • 0-0
    • le 2-1
  • Le rôle
    • se compléter
    • se sécuriser
  • Les attributs
    • regarder
      • désinterpréter
      • décatégoriser
    • nos positions
    • nos sens
  • L’organisation
    • l'objectif d'adaptation
    • la répartition du territoire
    • un monde d'abondance
  • Le style
    • la tempérance
    • l'assertion

Se représenter la construction du rapport à l’autre

les facteurs contingents

  • l'histoire du chien
    • de la naissance au sevrage
      • la sous stimulation syndrome de privation sensitive
      • le milieu anxiogène de sur compétition
      • l'"absence" de comportement maternel
      • l'"absence" de fratrie
      • l'"absence" de contacts
      • l'"absence" de "paroles"
    • du sevrage au 5e mois
      • absence de paroles
        • commentariser
        • guidance encouragement apaisement
        • narration
      • absence de contacts
      • absence d'exploration
      • absence des manipulations d'autocontrôle
      • absence d'affection
      • la punition
    • Du 5e à plus soif
      • omniprésence de bruits
      • absence d'informations
      • absence de considération
      • domination autoritarisme
      • absence de respect
      • absence de disponibilité
      • absence de rigueur
        • intellectuelle
        • ténacité
        • pertinence
      • la punition
  • l'histoire des hommes/femmes
    • la relation à la parentèle
      • l'enfance
      • la reconnaissance
      • l'amour
      • la confiance
      • l'émancipation
      • l'autonomisation
      • le détachement, l'émancipation
    • l' environnement social
    • les violences subies
    • culture
      • les états de faits
      • les connaissances
      • les croyances
      • les idéologies
    • ses mondes d'appartenance
      • les habitus référents
    • ses mondes de justification et de grandeur

Les champs d'élaboration de nos excuses épistémologiques et de nos croyances ou les sources à la non mise en œuvre d’une communication cohérente.

 
  • Pouvoir
    • Plaisir
      • Confiance
        • Image de soi
          • Responsabilité
            • Temps
La phénoménologie de la relation grégaire
  1. La curiosité
  2. La sécurité
  3. La sexualité
  4. La perception
  5. l'initiation

   Le territoire et le monde social

  1.     La sociabilité, (l’aptitude)
  2.     La socialisation (la norme)
  3.     La tolérance (aux autres)
  4.     L'autonomisation
  5.     La frustration
  6.     La tempérance
  7.     La constitution de ou des relations

  Éducation, initiation, initialisation

  L’apprentissage

  •  Première fois
  • L’enjeu de l’apprentissage
  • Le découpage des séquences en micro progrès
  • la validation et le renforcement sur l'intention
  • La mémorisation par interruption
  • Le plaisir partagé
  • La réalisation à deux
  • La validation par complicité
  • la punition
La capacité d’apprentissage
  • renforcement guidance chaud froid
  • interruption sur succès de l'intentionnalité
  • la punition
Les normes
  • commentarisation
  • renforcement par guidance
Les fonctions de sociabilité
  •  La frustration
  •  La tempérance
  •  La confiance
La réalisation
  • suivant les évènements
  • jamais répétitifs
  • toujours nouveaux
  • le plus improbable
La virtuosité
  • l'autonomie
  • le découpage des séquences
  • le processus de progrès par micro activités
 « la représentation » cognitive.
  • L’expérience
    • exploration
    • le commentaire accompagnant
  • le référencement situationnel
    • du et au maître
    • du et au chien
  • La catégorisation (race, nosologie etc.) frein à l’observation et à l'analyse des causes transversales cognitives (culturelles, psycho sociales, psychanalytiques, sociologiques, éthologiques, écologiques, neurologiques, philosophiques)
    • le contresens de la race et la confusion  forme - race, aptitude - comportement
    • nosologie, une nomination restreignant le champ des causes et sur valorisant des comportements dits innés tout en sous estimant les comportements acquis et non instinctifs
      • les comportements dysfonctionnels ou les erreurs de décision
      • les processus de décisions
      • les environnements anxiogènes
  • Le rapport à l’autre et la sur évaluation du paradigme de la domination
    • Déclarée
    •  Reconnue
    • Obéissance
    • De la compétence
    • Du statut
    • Dominer: une pathologie narcissique au service d'un seul au détriment de tous.
  • et la sous évaluation du paradigme d'entraide, de responsabilité: la coopération
    • coordination
    • initiation
    • hiérarchie situationnelle
    • compétence situationnelle
    • responsabilité
    • guider se laisser guider
  • L’interprétation
    • chacun en a une
    • son partage
  Le phénoménologique ou l’antéprédicatif de la relation
  • a)      La sexualité
  • b)      La sécurité
  • c)      La curiosité
  • d)      La perception (de soi et de l’autre)
  • e)      La transmission (l’initiation apprentissage)
  • f)       L’attrition

 

Le couple homme chien

 

La première observation que l’on peut faire et qui semble être une évidence est que le système homme-chien est composé d’un « homme » et d’un « chien » ce qui se traduit dans le schéma par une distribution des rôles. A la question de savoir ce qu’est un « homme » et un « chien », la réponse est: l’un et l’autre font appel à des mondes d’interprétation différents mais complémentaires.

Ceci est dû à leur différence de « point de vue » et à la différence de performances de perception des sensations proposées par la réalité. L'odorat, la vue, l'ouïe, le goût, le toucher sont les 5 sens que nous partageons mais pas l'aptitude. De plus ils ne sont pas, géométriquement dans l'espace, disposés aux même "niveaux", comme on peut le constater pour un "quadrupède" à poils et à queue et pour un bipède sans poil et aqueux.
SONY DSC

SONY DSC

Un système composé d’homme(s) et de chien(s) se réalise dans des moments sociaux de vie et des moments intimes de vie. C'est cet objet complexe qui implique d’être défini à partir d’un postulat ontologique de la relation à l’autre: le contrat de grégarité. Essence phénoménologique de tout comportement, l'homme animal et l'animal personne partagent ces essences. Curiosité, sécurité, sexualité. (Husserl), perception (Merleau Ponty) et initiation. (l’homme est un animal apprenant et enseignant comme le chien) sont communs aux deux. L'homme a simplement optimisé ses moyens de mémorisation  et ses moyens de transmissions par utilisation d'abord du langage, puis du récit, de l'écrit, du film et maintenant de l'icloud. Il faut admettre que le chien ou l'éléphant sont de piètres écrivains mais  sont-ils peut-être déjà de grands conteurs à l'instar d'un Homère, d'un Cervantès  ou d'un Marcel Pagnol. Le contrat s’inscrit dans le champ du partage de territoire et dans le  domaine de l’exploration « du monde »,  de son initiation et de sa sécurisation. La question à laquelle répond le contrat est celle de l'utilité de notre vie à deux et plus dans nos différences, de notre plaisir et de notre désir à la vivre. la réponse est simple. Voyant ce que tu ne vois pas et toi voyant ce que je ne vois pas, n'a -t-on pas intérêt à sommer ces deux ponts de vue afin de voir PLUS. si  l'on sait se le dire, si l'on se comprend et que l'on a confiance dans l'interprétation que nous avons des évènements, nous pourrons nous "adapter" à ce qui nous arrive tout en nous coordonnant mutuellement. Voilà l'enjeu du contrat de grégarité La méthode porte sur la mise en oeuvre  de ce CONTRAT.

Si les sciences sociales et les sciences cognitives partagent le même champ explicatif des sciences de l’esprit, elles en ont apriori une approche divergente.

 

 Du point de vue du cognitivisme

Partons du principe que cognitivisme et fonctionnement de l’esprit sont synonymes.

Le cognitivisme c’est accepté l'existence de processus internes non observables d’intégration de l'information extraite de l'environnement afin de décision et d’action. Prendre en compte les dysfonctions dans la réalisation de ces processus est un des dispositifs explicatifs des comportements humains et animaliers. Le principe de processus ou chaîne d’actions implique la possibilité de le modéliser. Celui de la prise de décision le sera sous forme  d'une chronologie d’actions de traitement, d’aptitude, et de règles d’aide à la décision sous forme de flux d’échanges d’informations. Ces phases sont décrites. sous la forme d'une roue appelée ooda. Cette analogie de forme permet l'approche clinique fondée sur l’instantanéité de l’observation  des mécanismes cognitifs symbolisés par l'identification de ces phases mises en œuvre en dehors de toute forme d’interprétation. Apprendre à voir et identifier les phases dont le déroulé participent à renforcer une aptitude à la communication, la prise de décision et la mémorisation est un enjeu majeur de la méthode et de sa pratique. Ces phases chez le chien peuvent se mettre en parallèle avec le jeu de "cache-cache" et la GUIDANCE QUI L'ACCOMPAGNE.
  1. Je fais clumer: compte jusqu'à cent sans te retourner, je cache ta petite voiture.
  2. 1,2,3.....98,99,100
  3. l'enfant (le chien) se retourne et me regarde?
  4. Je ne répond rien
  5. IL propose une "expérience" >> il se dirige vers un coin
  6. l'objet n'y étant pas caché, je lui dis c'est froid.
  7. il s'interrompt ais continue dans une direction similaire
  8. c'est FRRROIDDD
  9. il se retourne et change de direction en revenant sur ses pas
  10. Ça tiédit
  11. il change de direction et va vers l'objet
  12. C'est chaud tiède
  13. Il se rapproche
  14. C'est chaud
  15. Il est sur l'objet
  16. C'est Chaud Bouillaaaannnnt t 'as trouvé t'es super
On voit dans cette exemple que la guidance est indispensable pour rendre son discours et ses intentions compréhensibles et atteignables, ce qui fera l'apprentissage. Le chien ne clume pas, mais interroge, propose, réalise comme "l'enfant" ou l'adulte chinois immergé dans un monde de français. Nous faisons tous l'erreur de parler au chinois plus fort pour se faire comprendre et ça ne marche pas. Mettons nous à sa place et guidons le en mettant en place la communication posturale et tonale nourrit par des chaud froid caractérisant la plus ou moindre grande distance qui nous sépare de ce que l'on recherche à lui faire faire ou lui faire obtenir.

Du point de vue des sciences sociales

A l’opposé et pourtant dans le même champ des sciences explicatives de « la prise de décision individuelle ou collective » se trouvent  les sciences sociales. La sociologie, l’éthologie, l'écologie et la psychologie sociale  par leurs explications déterministes qu'elles soient de contingences historiques (fruit d’une histoire vécue ou apprise) ou de milieu, en sont les représentants les plus identifiables. Dans la mise en œuvre du comportement il existe une sociologie qui n'est pas en opposition à « l’esprit individuel » dans la construction sociale déterminante. C'est une sociologie de l'excuse, celle que l'on se donne qui permet des stratégies d'empêchement et d’évitement à vivre son autonomie et  sa liberté existentielle.  Les outils de la « pensée » que sont la parole et son utilisation y sont inemployés ou mal mis en œuvre et ceci au nom d'une rationalité du libre arbitre.
1les champs d'élaboration de nos excuses épistémologiques dans la construction de la relation

1les champs d'élaboration de nos excuses épistémologiques dans la construction de la relation

    Puis il existe une  éthologie  de la construction de la relation et du rapport en dehors des prédéterminismes « naturels » et en dehors des sacro-saints mécanismes de la domination et  des comportements instinctifs.  Comme il existe  une écologie de la contingence de l'interrelation que l'on pourrait  nommer écologie de la pénurie, de l'abondance et de la variété.
Pour comprendre tentons une expérience analogique au monde du chien.
  a)  Immergeons nous dans un monde anxiogène fait de sons que nous n'arrivons pas à déchiffrer et qui à ce moment  ne sont ou n'ont de significations  que d'être du bruit. Ce monde est  une assemblée de « chinois ». Ils vocifèrent, éructent, font un bruit de «ouf», incompréhensible, à moins qu'ils parlent tout simplement. Nous sommes dans la position parfaite du chien dans un jeu de « chinois » qui, à tout hasard, sont au bas mot, 150 à gazouiller. Ces gazouillis, que je crois être des cris, des braillements, sont pour mes hôtes, des phrases, des interpellations, des appels que sais je, des invitations. Persuadés de la clarté de leur discours, face à mon inertie réactionnelle dubitative, ils haussent le ton, croyant à ma surdité avérée plutôt qu'à mon incapacité à les comprendre.  Mon manque de concentration,de  volonté et d'intelligence sont ils dus à ma race de court sur patte rouquin mais néanmoins frisé, puisque mes chinois sont intelligibles comme une matinée de printemps. Ils inondent des rayons du soleil de leur esprit le jardin fleuri de cerisiers en fleurs de mon cerf volant qui galope après les borborygmes émis en rafale. Ils les accompagnent de secouements et autres coups de pieds dans le but de mobiliser les antennes radio défectueuses ou non branchées ornant mon crâne de serf vidé  devant capter l'émission en direct et en public de leurs désirs incantatoires à des réactions attendues de mon corps beau. QUEL MERDE, me dis je, comprends rien au rire jaune. 3 solutions s'offrent à moi.
  • Soit je fais ma Nabilla et joue en minaudant à la fragile à la moue de loukoum,
  • soit je fais ma Nabilla (2) et j'envoie quelques piques de couteau suisse afin de faire le vide  autour de moi.
  • Soit je ne fais pas ma Nabilla mais je fais ma Kardashian je deviens "neutre", "invisible", "discrète".
Dans les deux premiers cas je ne regrette pas de regarder NRJ 12. Dans le troisième je m'achète le dictionnaire de l'académie française et je recherche "variable discrète": Nombre fini de valeurs entre deux valeurs quelconques. Une variable discrète est toujours numérique. Par exemple, le nombre de plaintes de clients ou le nombre de défauts. c'est bien connu kardashian a un certain nombre de défauts plus ou moins discrets. tout d’un coup dans ce galimatias de notes discordantes, je perçois 6 phonèmes qui me semblent par leur familiarité, changer le bruit en information. Pétrole, amour, ma nouille. Non par amour des mots mais parce que  c’est ainsi, « je me rapproche de la source »qui  émet ce qui me semble être de l'information, c'est à dire dans ce monde de bruit et d'indécision, quelque chose qui me semble être "significatif", ayant le pouvoir de réduire l'incertitude dans laquelle je suis.

Moralité:

L’entente de ces phonèmes qui de par leur structure familière ont transformé un bruit en information ont provoqué mon déplacement vers la source, une coordination entre l’émetteur qui, dans ce cas précis, est plus près des canons de beauté d’un sumo édenté  à l’haleine chargée et moi. (ceci pour qu'il n'y ait aucune ambiguïté et bien faire comprendre qu’il n’y a aucune autre force en présence dans notre rapprochement qu’une forme d'attirance provoquée par l’émergence de ce qui semble être de l’information dans un environnement de bruit. C'est à dire une réduction de l'incertitude dans un monde d'incertitude) Ceci nous permet d’édicter une première loi socio-cognitive: L’émergence d’informations dans un monde de bruits, même sans sens, provoque un mouvement d'attirance du récepteur vis-à-vis de l’émetteur. L'information provoquant  une réduction d'incertitude dans un monde incertain provoque un mouvement de coordination.  

III. les  balades un monde de réseaux de communication: une pragmatique

A. COMMUNICATION ou le cognitif collectif et individuel

Les balades sont donc un outil de construction des systèmes de communication homme-chien nécessaires à l’adaptation au milieu. Outil  d’éducation, de rééducation, d’apprentissage aux différents modes de communication en vue d’une meilleure coordination servant l’adaptation des systèmes hommes chiens à leur environnement, elles sont l’outil pédagogique et un des outils de "thérapie comportementale" pour les chiens et leur maîtres dans le but de partager des territoires de façon apaisée -  assurant la sécurité et le bien-être de tous. (Éthologie et sociologie cognitive clinique) On y traite les dysfonctions  comportementales vécues, interprétées, décrites et identifiées comme étant systématiquement le fruit d’une erreur de prise décision soit par un des acteurs soit par les acteurs du « moment » de la scène, observateur et analyste compris. Leur étiologie concerne les capacités cognitives du « couple homme-chien » dans leur individualité et dans leur distributivité, dimension du collectif.  Elle concerne donc le processus de prise de décision et de l’action que l’on décrit sous forme de phases organisées en boucle par convention de façon syncrétique : Observation, Orientation, Décision et Action. Afficher l'image d'origine Partant du postulat que toute dysfonction comportementale est le fruit d’une déficience des processus de décision, il existe deux grandes familles de causes. La première dite capacitaire, la seconde dite de compétence.

les fonctions intellectuelles

Les fonctions "intellectuelles"  se catégorisent en fonctions réceptives, expressives, interprétatives, réflexives et de mémorisations.  (Tiré de Terminologie de neuropsychologie et de neurologie du comportement. Recherche et réd. Louise Bérubé., c1991., 176 p. Reproduit avec la permission de Les Éditions de la Chenelière Inc., p. 7) 1-les fonctions réceptives permettent l'acquisition, le traitement, la classification et l'intégration de l'information. 2-la mémoire et l'apprentissage permettant le stockage et le rappel de l'information. 3-la pensée ou le raisonnement concernant l'organisation et la réorganisation mentales de l'information; 4-les fonctions expressives permettant la communication ou l'action Synonymes ou quasi-synonymes ou apparentés: ou fonctions intellectuelles

les incapacités

Elles concernent les fonctions de mises en œuvre lors des processus de la prise de décision et de l’action.
  • Les « filtres » d’informations permettant de traiter l'information, la trier, la catégoriser, la hiérarchiser,
  • les capacités d'exploration, curiosité, la peur chronique
  • Les capacités d’observation et de concentration,
  • Les fonctions d'autocontrôle et d’inhibition
  • les  traitements d’interprétation et de référencement,
  • les fonctions de frustration
  • les fonctions d'impulsivité
  • les anxiétés chroniques ou paroxystiques
  • Les processus d’apprentissage et de passage à l’acte (première fois)
  • Les processus de mémorisation.
  • Les processus de raisonnement: analogie, imitation, association
  • les capacités phobiques isolantes
  • les activités de fixation à spectre étroit
  • les tactiques de manipulation d'un environnement stressant
  • Les addictions aux activités à spectre étroit
  • les raccourcis ou les effets du moindre effort mental (homme - chien)
  • le rasoir d'Occam ou la prise de décision optimum dans un contexte incertain principes d'économie ou de parcimonie, il nous oblige à favoriser, parmi différentes théories ou plusieurs hypothèses équivalentes, celles qui ont le moins d'hypothèses injustifiées. (homme)
   Dans la nosologie comportementale « vétérinaire » (Pageat) :
  1.      Syndrome de privation sensitive
  2.      Hyperactivité, déficit d’attention
  3.      Absence d’autocontrôle
  4.      Déficience de concentration
  5.      Anxiété chronique
  6.      Anxiété de détachement
  7.      Dis socialisation
  8.      Dépression
  9.      Phobie
  10.      Sur attachement
  11.     Anxiété de séparation
 

Les domaines des compétences opératoires– utilisation

Construction de l’interrelation Elles concernent :
  •     La prise de parole
  •     LA GUIDANCE
  •     La communication intentionnelle
  •     L'approche probabiliste de la coordination (obéissance), l'utilisation du temps
  •     Les évènements et leur probabilité d'apparition
  •     La construction de l'autonomie
  •     la communication émotionnelle
  •     L'identification des processus de prise de décision ADPP  OODA PDCA
  •     La "confiance", fonction de tolérance aux autres
  •     La  « frustration »  (fonctions qui permettent la vie en société)
  •     Les fonctions d’autocontrôle et disruptives
  •     les fonctions pédagogiques d'éducation - initiation
 

Remarque/

En  traitant les pathologies ou les dysfonctions comportementales par rééquilibrage des systèmes de communication inter et intra spécifiques, soit  de façon indépendante  soit en co-thérapie  avec  des traitements définis par votre vétérinaire ou un vétérinaire  comportementaliste pour les chiens, on travaille aussi nos "rapports aux autres" et à la vie.

La résilience "neurologique ou neuronale" observée chez le chien, l'agapé vécue au sein des balades, la libération de la parole, de l'émotion tel que la colère, la complicité, la fierté etc. l'entraide, la sur stimulation communicationnelle, la guidance jouent  le rôle de stimuli cérébraux et permettent aux différents acteurs de vivre des instants de "vie" ou plaisir et drame cohabitent.

On apprend alors à y faire face, à anticiper, à réagir en dehors du regard des autres, à se respecter, respecter l'autre, se faire respecter et ainsi récupérer estime de soi, confiance en soi et aux autres. On récupère ou reconstruit son autonomie et son libre arbitre en acceptant de redevenir acteur de sa vie. En rééquilibrant le chien, on est obligatoirement interpellé dans l'histoire de nos rapports aux autres et dans la façon de les vivre.

 
  • ·         Stress
  • ·         Addictions
  • ·         Phobies
  • ·         Dépression
  • ·         Anxiété chronique
  • ·         Agressivité inter et intra spécifiques
  • ·         Dis socialisation
  • ·         Syndrome d’abandon et de séparation, fugue
  • ·         Comportements gênants (destruction de lieu, aboiement chronique etc..)
  • ·         Absence de coordination
  • ·         Comportements « auto destructeurs »
  •           Dépressions
  •           Peur de l'autre
  •           Perte de soi,
  •           Violences subies
  •           Abandon
De qui parle-t-on?  

B/ La COMMUNICATION UN MONDE D’ACTIVITÉS ET DE MISE EN ŒUVRE

 

"Les ruses de l’intelligence et de l'attrition" ("La mètis des Grecs")

Les communications inter et intra - spécifique (sociologie et éthologie cognitive clinique)

 
  • Produire  de l’information
  • La prise de parole
  • La communication intentionnelle
  • La  guidance
  • Communication paradoxale
  • La double contrainte
  • La communication contextuelle
  • La communication posturale
  • La communication émotionnelle
  • La communication structurelle de l'espace
  • La disruption
  • Captation
  • Interprétation représentation
  • Le commentaire ou la commentarisation
  • La production de sens par l'utilisation du commentaire et de la communication émotionnelle
  • La communication de  renforcement, de validation et de construction de la relation
  • La prise de conscience
  • La communication de niveau un, deux et trois, opérationnelle, contextuelle, projective
  • la méta communication
  • la représentation et l'interprétation
  • le référencement
  • le processus OODA de prise de décision
  • l'attrition
  • La ruse (la métis)
  • La "normalité" et l'"anormalité"
  • la tenue du temps et la probabilité de réussite
  • la ténacité
  • la congruence
  • la cohérence
  • l'anticipation

10 modes d’apprentissage dont on se sert (éthologie et psychologie cognitive)

 
  • La guidance et la prise de parole
  • L'intentionnalité
  • La mise en déséquilibre
  • L’apprentissage opérant
  • Les micros progrès, concept de brique élémentaire d’apprentissage d’une séquence comportementale de coordination de mouvement, renforçant mémorisation immédiate et mémorisation profonde
  • La guidance fondement d’un apprentissage à un langage partagé et partageable avec le chien
  • Les apprentissages aux raisonnements par destination (heuristique de la rupture)
  • Les apprentissages de tolérance et d’adaptation aux « évènements », (socialité et grégarité)
  • Les apprentissages au référencement croisé en vue d’interprétation
  • Le mimétisme
 

Préconisations

Les  déconseillésOn ne pratique pas et déconseillons formellement, (éthologie cognitive)
  • Les activités à point fixe et à spectres étroits  provoquent les mêmes mécanismes d'addictions que l’alcool et les drogues tel  la cocaïne etc, Ce sont des pratiques aliénantes  qui transforme le maître en ce que tout maître dominant marchand rêve d'être: un DEALER, rendant ces "clients" dépendants.  Ceci  pour les chiens jeunes (sociologie et éthologie clinique). particulièrement jeu de lancer retriever avant 3 ans, bâton, balle, frisbee etc.
  Cette obsession des jeux de balle est le contresens le plus répandu  construit autour du plaisir. La confusion entre plaisir et excitation est  la plus répandue et la plus dommageable. Faites un shoot d'héroïne à un bébé ou un enfant et il vous sourira! Est ce que cela justifie cette pratique aliénante?
  •   Nous déconseillons les activités à capacité de transposition ou qui renforce la probabilité  des passages à l’acte de morsure (clinique).
    • ·         Jouet à mâchouiller
    • ·         Balle de tennis
    • ·         Pouic pouic
    •           Les excitations au chiffon
    •           Le mordant
    • ·        Les activités aliénantes ou provoquant l’absence de prise de conscience de l’apprentissage (récompense par excitation, jeux de balle etc. ex: l' "agility" en club)
    • ·         Les motivations par la gourmandise
    • ·         La marchandisation et la mécanisation de la relation
    • ·         Les conditionnements
    •           Les conditionnements par déplaisir (collier électrique)
    •           La punition
    •           Les mâchouilles et dégniapages  autres que ceux réalisés sur de l’alimentaire (os cru)
    Nous désapprouvons et luttons comme démagogique et comme non scientifiques  toutes les interprétations comportementales trouvant leur justification autour des contre sens épistémologiques que sont : (éthologie et sociologie cognitive, constructivisme)  
  • ·        les explications raciales
  •          les explications de genres
  •          les explications par orientation sexuelles
  •          tout type de ségrégation et de catégorisation de "forme" et de "vie"
  •          tout raccourcis de l'évidence
  •          le bon sens "populaire" et de traditions (chasse, éducation, place de la femme, du chien etc;)
    •           La famille meute
    • ·         L’analogie au loup
    • ·         la place hiérarchique
    • ·         la structure domination soumission
    • ·         les races de chien
    • ·         le genre de chien et de personne
  Nos concepts référents Nous démontrons et illustrons par nos pratiques  nos capacités d’interprétations autours des paradigmes suivant (sociologie éthologie cognitive)  
  • ·         la situation (champs et contextualisation de l’interrelation)
  • ·         les structures neutres
  • ·         temps social et temps intime
  •           les compétences communicationnelles
  •           la volonté
·         Systémique et  théorie générale des systèmes, homéostasie, capacité d’adaptation, de stabilisation, capacité d’apprentissage, rétroaction
  • ·         le contrat de grégarité
  • ·         la complétude de point de vue
  • ·         la hiérarchie situationnelle
  • ·         la différence entre information et  bruit
  • ·         le partage de territoire et les fonctions de coordination
  • ·         l’approche probabiliste de l’action et de l’évènement
  • ·         le temps et son écoulement comme outil de « raison »
  • ·         la transversalité, la complexité, le réseau social
  Nous traitons l’impossibilité des personnes à communiquer, leur frein à la communication et à la prise de parole pertinente et significative par la mise en valeur et la prise de conscience  des mondes de justification de l’action,   de l’organisation et de l’utilisation  des contre sens épistémologiques des représentations concernant les 6 champs de l’expérience sociale que sont  (sociologie cognitive).  
  • ·         le plaisir et ses confusions
  • ·         le temps et ses précipitations
  • ·         le pouvoir et l’autorité
  • ·         la responsabilité et la prise en compte de la place de l’autre
  • ·         l’image et le spectacle de soi
  • ·         la confiance, son don et sa construction
  A travers l’apprentissage partagé  d’une communication ayant pour but de construire une relation de complémentarité et de coopération entre l’homme et le chien, nous mettrons en place un système qui en devenant signifiant permettra de rééquilibrer le chien et son partenaire individuellement et collectivement. Pour cela les balades sont un lieu d’échange convivial, souriant et très bienveillant, un lieu de liberté, d’échange et d’expérience. Familial, les balades sont un moment où chacun, hommes/femmes et chiens se construisent dans la relation à l’autre.   Humour indispensable, dans un lieu toujours ouvert aux autres, les balades ont lieu le samedi après-midi et le dimanche matin. Des chiens non dangereux, parce qu’autonomes et tolérants sont une construction dont les balades sont les échafaudages. [1] La méthode ADPP est une méthode préconisant la co-thérapie et la collaboration avec les vétérinaires et les vétérinaires comportementalistes en charge des pathologies du comportement du chien. Elle se veut une approche complémentaire, parallèle, concomitante.

la balade: une déambulation de personnes, hommes/femmes chiens, libres

Les balades d'Antoine sont des balades éducatives et thérapeutiques concernant les personnes et les chiens. Elles ont pour objet de renforcer la sociabilité et la socialité de tous les acteurs hommes/femmes-chiens . En posant  la nécessité de  partager les territoires de façon apaisée, elles traitent de toutes les problématiques que nous posent cet enjeu. Partant du besoin que vous avez d'avoir un chien gentil et équilibré dans un contexte familial et ouvert, elle utilisera l'initiation à la communication émotionnelle opératoire (on attend, on avance, demi tour etc.coordination de mouvements) et contextuelle. ( on est sage, on se concentre, on se décontracte etc. coordination d'attitude). Par  la mise en œuvre de la guidance et de l'apprentissage par renforcement de la complicité, elle vous permettra d'édifier le contrat de confiance qui vous liera à votre chien. Il  se concrétisera en "votre" contrat de grégarité définissant les limites de l'épure de votre vie familiale, fondé sur le respect de l'autonomie de tous. Pouvoir se coordonner les uns les autres et les uns par rapport aux autres, tout en s'adaptant aux contraintes de son environnement public ou privé, acquérir les compétences permettant l'éducation aux  règles de civilité incluant le respect nécessaire, utile, indispensable et non  négociable de tous les acteurs hommes-chiens dans leur différences, voilà un des enjeux des balades. Confrontés à la nécessité de s'adapter à toutes les situations en sécurité pour tous, les balades ancrées dans la réalité et la diversité infinie des évènements les jalonnant, produisent par des pratiques de communication et de coordination, les résultats éducatifs et thérapeutiques comportementaux,  obtenus par  la construction de l'autonomie, du  respect et de la tolérance de tous à tous. Méthode de construction de la confiance et de l'estime de soi des participants, elle se fonde sur les principes de "libre arbitre", de "complicité", de "contrat", de "respect" et de "déracialisation" du discours d'analyse comportementale. S'accepter, accepter l'autre, construire le contrat de confiance du vivre ensemble dans la diversité et l'enrichissement de tous pour tous, voilà le projet des balades. Les balades s'effectuent en liberté et en milieu ouvert, pour une durée moyenne de 2 à 3 heures. Elles sont adaptées au handicap le plus contraignant des participants. Elles permettent la prise en charge des troubles du comportement canin. Elle facilite le phénomène de résilience psychique et neurologique pour certains syndromes, tel que celui de privation sensitive, d'hyper activité, les phobies, les anxiétés chroniques, les dépressions, les troubles de l'agressivité et autres etc. Cette résilience est le fruit d'une immersion dans un environnement complexe de réseaux de communications et d'interrelations significatives.   En obtenant une réduction de l'incertitude liée à la mise en œuvre de la communication intentionnelle qu'est la guidance, les balades créent un environnement d'un niveau d' anxiété faible si ce n'est absent,  propice à la réappropriation de la relation homme/femme/chien. Les balades nous enseignent l'apprentissage et la pédagogie de la relation "homme/femme/chien". L'éducation, la ré-éducation ou la thérapie cognitive sont adaptées et pilotées par Antoine.

Les balades d'Antoine accueillent toutes personnes avec ou sans chien dans un but d'échange et d'enrichissement mutuel. Elles accueillent  toutes les personnes sans faire de distinction et de la distinction un objet de préférence. Les balades accueillent toutes les familles ayant des enfants en difficultés psychiques, comportementales ou autistes. Ils seront accueillis, avec plaisir. Les enfants participeront. Vous nous apprendrez, nous nous apprendrons mutuellement. Ils seront prioritaires.

Pour le bonheur de tous, le respect de chacun, le sourire, l'humour et la gentillesse sont des éléments indispensables afin de bien vivre ensemble ces moments de partage. Chiens et maître épanouis garantis.

Tarifs sur un même week-end (samedi et dimanche) : Première balade 15 euros, deux balades 20 euros et 3eme offerte. Gratuit pour tous les participants sans chiens.

Ceux qu’on aimera accueillir:les curieux, les étudiants, les professeurs, les normaux, les anormaux, les sourds, les muets, les autistes, les artistes, les filles, les gars, les à pneus,etc..

  • les personnes à chien

    les personnes ayant des chiens qui souhaitent:
    • développer leur relation avec leur toutous
    • éduquer, sociabiliser, construire un chien serein et équilibré
    • mettre en place une communication cohérente et significative à laquelle sera sensible leur chiot, leur jeune chien préadolescent, postadolescent,  adulte, vieux ronchon, préretraité, retraité, alzheimerien, à poil long, court, frisé.
  • les personnes qui ont des soucis comportementaux, qui se font mordre, qui n'arrivent pas à se faire mordre, qui aimeraient des relations plus viriles ou plus douces mais qui veulent traverser aux passages protégés.
  • celles qui ne reconnaissent pas dans la carrosserie de leur toutou les caractéristiques improbables d'un comportement attendu.
  • celles et ceux qui confondant robot Moulinex et Ferrari tout terrain, ne comprennent pas que les limitations de vitesse permettent à une Porsche et à une 2cv de rouler à 90 km/h sur les nationales et les départementales, que leur rottweiler perd aussi ses poils 2 fois par an et que Brad Pitt n'a de boules appréciables et palpables au tout venant que celles qu'il fait saillir de ses biceps délicatement ciselés par un travail de bodybuilder survitaminé hollywoodien.
  • Ceux que l'on désire

    Aux balades, tous sont bienvenus, dans leurs diversités et leurs attentes, leurs bonnes et leurs mauvaises humeurs, leurs colères et leurs contentements, leurs envies de donner ou de recevoir, leurs certitudes et leurs interrogations. Nous sommes tous confrontés à la différence mais nous sommes souvent désarmés quant à nos ambigües ressemblances. Être unique et en même temps similaire, quel drôle de paradoxe, quel étrange oxymore  pléonastique portons nous  comme un étendard  pour se complaire dans un péremptoire et ambiguë "rejet-besoin" de l'autre au nom du  "parce que ce n'est pas moi", "parce que je ne suis pas lui". Questionner à l'infini l'étagère qui de son état errant nous répond qu'elle se sent trop empoussiérée pour mettre en valeur  nos aventures picaresques et autres mirobolantes œuvres fruit  de nos vies créatrices, devient à ce moment d'auto-contemplation l'antépénultième activité précédent la capricieuse recherche d'amis sur facebook avant de s'abîmer dans une anagogie (Élévation de l'âme vers les choses divines) offerte par une télévision reflet de notre unicité!!!
  • Pour ne plus être seul(e) parmi tant d'autres au générique  long comme une aventure capitalistique de restauration rapide, d'une vie brillant(e), sincère,  réussi(e) et de bon goût,  les balades ont besoin de vous et lycée de Versailles, vous avez besoin des balades.
  • Aficionados du transfert, intéressé par le contre transfert, opportunistes, manipulateurs, manipulatrices, narcissiques, pervers, voyeurs, voyeuses, curieux, curieuses, rieurs, rieuses, généreux, égoïstes, monothéistes, paganistes, jaunes, noirs, aryens, latins, grecs, juifs, catholiques,anorexiques,  protestants, salafistes, musulmans, soufistes, bretons, auvergnats, corses, normands, basques, belges, alsaciens, pauvres, jurassiens, malien, ivoiriens, vietnamiens, chinois, névrotiques, japonais, malaisiens, névrosés, sdf, milliardaires, millionnaires, orthodoxes, hétérodoxes, hollandais, psychorigides, de droite, boulimiques, du centre, de gauche, de l'extrême milieu, au milieu extrême, en  résumé everybody exceptés les scientologues et Tom Cruise, avec et sans chien, voulant(e)s, désirant(e)s, soumis(es), dominant(e)s, dominé(e)s, libre(s) et aliéné(e)s sans fin seront  non seulement pour des raisons éthiques, déontologiques et de pur libre arbitre absolument rejetés, honnis et souvent critiqués mais pour des raisons marketing et de basse économie seront toujours les bienvenus , accueillis à bras ouvert, attentivement écoutés, bichonnés, conseillés, entourés d'une quiète sympathie, courtoisie et ceci pour des émoluments d'une grande discrétion!!!!!!! Au nom du principe de liberté nous ferons des prix et des facilités de paiements à toutes celles et ceux qui disent oui, dans un souci d'égalité nous ferons la même chose pour tout ceux qui disent non  et dans un soucis de fraternité nous garantirons l'inverse.

  • Ceux que l'on ne veut pas

          Tous les autres! ou pas.

  •  Ce que l'on ne souhaite pas: que vous soyez indisposés ou rebutés

En lisant ces lignes vous avez ressenti du trouble. Peut-être dû à une mise en humour non forcément partagée ou intelligible, soit provoqué par l'utilisation de mots dont  la résonance,  même à votre corps défendant, vous a mis plus ou moins mal à l'aise. Sachez que nous y sommes tous  sujet. Vous avez ressenti "une" ou des "émotions", positives ou négatives, provoquées par ce que vous lisiez. Vous vous êtes représentés et avez interprétés ce qui était écrit et ceci a provoqué une mise en état d' "éveil", vous préparant à  "RÉAGIR".  Cette réaction vous la contenez pour la "calibrer" en fonction de ce qu'il vous semblera une juste réponse. (une hypothèse). Cette juste (hypothèse de) réponse qui coule d'"elle même" vous est imposée par ce que vous  croyez être vrai. (ce que vous dicte votre habitus, groupe social de référence et votre désir d'en être reconnu). C'est ce qu'on appelle aussi le bon sens, l'objectivité ou la vérité lorsqu'on ne souhaite, ne veux ou ne peux remettre en "discussion" son interprétation, sous peine de perdre des "repères" utiles à nous rassurer dans la vie. Par le fait, vous avez vécu une expérience émotionnelle similaire à celles que vous vivez à tout moment lorsque vous partagez une situation avec d'autres. Vous la ressentez et vous devez vous y adapter tout en vous "ajustant" entre vous. Ces protagonistes sont les acteurs de la situation, accompagnés ou non de vos "meilleurs amis à quatre pattes". Amis, alliés ou "handicap"!!! Hors vous ne pouvez ni demander ni attendre de ceux qui vous entourent qu'ils ressentent la même chose que vous, qu'ils soient homme femme ou chien. De là apparaît 2 modes de vivre et d'organiser l'interaction. Un mode conflictuel ou un mode collaboratif qui par affinité peuvent être associés à des types et des styles de pouvoir opposés tel qu'autoritaire-participatif, totalitaire-démocratique. le mode conflictuel  fait prévaloir un point de vue sur celui des autres. Il organise son émergence par une mise en compétition ritualisée afin qu' à partir de ce point de vue "dominant", une décision dominante s'impose au point de vue dominé. La "non ambiguïté" en serait la valeur ajoutée mise en avant comme sécurisante et même comme apaisante!! la pertinence y est déclarative et non sujette à caution. Le mode collaboratif  privilégie au contraire, le partage de point de vue, leur sommation, afin de construire une décision optimum pour les acteurs de la situation. la décision optimum est celle qui assure pour tous la meilleure pertinence d'action caractérisée par la maximisation de la sécurité, de la préservation et du bien être. Elle assure l'adaptation adéquate des acteurs constitutifs de la situation et des systèmes sociaux (grégaires) la partageant. L' important n'est  pas  d'avoir raison et de "faire gagner" sa lecture des choses comme seule pertinente, mais  tout en respectant et en se faisant respecter,  de conglomérer les différents points de vue  dont nous sommes une part, afin d'avoir grâce à cette sommation une meilleure vision des enjeux, des risques et opportunités offertes au sein du moment. C'est à partir d'une volonté que  se déroule les moments de mise en place des différentes étapes du processus de coordination et de décision. C'est  aux différents stades d'apprentissage des communications et des applications des règles du vivre ensemble que se construisent les capacités à prendre en compte et à partager des points de vue et des décisions. Là se trouve un des enjeux primordiaux des balades. Se confronter au fait de l'autre, Prendre conscience à travers et par le chien de la nécessaire construction du rapport confiant dont nous sommes tous acteurs.